RECIT DE LA TRAVERSEE MARSEILLE – CALVI EN KAYAK – DEFI #3 – ETARCOS

RECIT DE LA TRAVERSEE MARSEILLE – CALVI EN KAYAK – DEFI #3 – ETARCOS

Pleins les yeux…

164 nautiques parcourus par Stéphane Brogniart, excusez du peu, pour ce troisième défi Etarcos au fort goût d’aventure et de sel marin. La Méditerranée nous a forcément réservée quelques surprises avec un fin de parcours mouvementée par une mer forcissante et levée. Certains diront le piment qui rend l’aventure plus croustillante et méritante.

Au cours de ces 3 jours de navigation j’ai accompagné Stéphane toutes les nuits en Kayak de 17h à environ 8h du matin avec des rounds de rame de 2h à 3h avant une petite pause bien méritée. Et oui, la mer ça creuse…Matthieu assurant quant à lui les journées en plein soleil, le veinard (privilège d’un médaillé olympique 🙂 )

Cache cache Brogniart – brouillard…

Que de moments forts partagés avec toute l’équipe ( Matthieu Péché – merci Matthieu pour les précieux conseils pour naviguer en Kayak), Charles Chanut (Notre arme secrète qui nous a skippé sur son voilier avec gentillesse, bienveillance et expérience – nous avons tous appris de son calme, de sa détermination et de sa positive attitude permanente), Justine Vannson (Au delà des images et vidéo superbes, quelle belle personne, impliquée et professionnelle) et enfin Poupousse (fils de Stéphane qui a veillé sur le régime moteur du voilier avec assiduité, réalisé quelques front flip mémorables depuis le ponton arrière du MAÏDO, et tout ça avec un soupçon de détachement et de nonchalance).

Madame la baleine…

Il est tellement vrai que seul on ne fait pas grand chose alors qu’à plusieurs on réalise de grandes choses.

Et bien avec cette équipe là, la performance a été de mise en permanence dans une ambiance conviviale et soudée. Un vrai privilège que d’avoir pu vivre cette aventure ensemble. Et cela ne fait que commencer…car c’est le Pacifique qui attend Stéphane en 2023, l’aventure en mode XXL, en solitaire, sans assistance et sans escale.

Bref, nous avons eu une mer hachée, du brouillard, une mer d’huile, des baleines à quelques mètres des kayak, des dauphins, des thons, des globicéphales noirs, des couchers et levers de soleil démoniaques, des rires, des moments de doutes (très peu 🙂 ), du plaisir, de la souffrance, beaucoup de soutien et des valeurs fortes liées à l’aventure en mer.

A la barre le jour, aux pagaies la nuit…

Et puis cette arrivée sur Calvi avec les montagnes qui s’élèvent (départ du GR 20 pour les aficionados), l’entrée dans le port, les sourires sur nos visages qui effacent les yeux plissés par le manque de sommeil (15h environ en 5 jours), la joie qui illumine nos pupilles et nous font profiter de chaque instant avec délectation et en toute humilité.

Car un des plus grands enseignements de cette aventure c’est justement la capacité de Stéphane et de l’équipe à s’adapter en permanence dans un environnement mouvant ou les croyances de départ font place aux vérités du moments.

Se remettre en question, dépasser ses peurs pour atteindre Calvi alors même que Stéphane faisait du Kayak en mer pour la première fois de sa vie (comme votre pirate préféré d’ailleurs), Chapeau bas Monsieur Brogniart, Chapeau bas Monsieur Péché, Chapeau bas Monsieur Chanut, Chapeau bas Madame Vannson et Chapeau bas Poupousse, vous pouvez être fiers de vous, de votre attitude, de votre audace et des valeurs que vous portez.

Le ciel, la mer, l’aventure…

Pirate un jour, pirate toujours…

Le pirate, lui, est super fier de vous avoir accompagné et partagé ensemble la puissance des valeurs de l’aventure humaine et sportive entre Marseille et Calvi.

Un chose en certaine, nous ne sommes pas prêt d’oublier ce que nous venons de vivre ensemble et cela prend encore plus de valeur que de le partager avec le plus grand nombre.

Partager les expériences, voilà une autre façon de viser la performance…

 

Crédit Photos Justine Vannson – #icicommencelaventure #etarcos #solutionscomus

 

 

 



X